Lire à voix haute à ses enfants

Je lis à voix haute à ma fille depuis le premier jour ou presque, inspirée par une amie proche, américaine, pour qui c’était totalement naturel. Et je dois dire qu’une partie de ma vision de la parentalité est inspirée de cette amie et de ses invitations à suivre mon intuition.

En ce moment je lis The Read-aloud Family, par Sarah Mackenzie qui anime le fantastique podcast Read-aloud revival. Et au fil de ma lecture, je me suis rendue compte que tant que les bibliothécaires me regarderaient de haut quand j’emprunte certains livres et tant qu’aucune Sarah Mackenzie française ne popularisera l’idée, la lecture à voix haute ne sera pas intuitive pour tout le monde.
Ou plutôt, nos enfants auront besoin qu’on prenne le temps de répondre aux questions de leurs parents pour permettre à tous de vivre des moments magiques.

Oui oui, magique, rien de moins.
Quoi d’autres pourraient attirer tout le monde dans la plus petite pièce de la maison (la chambre de ma fille), dans un silence attentif, que l’incroyable amitié entre un lapin et un dragon ?

Lire à voix haute et lecture offerte, quelle différence ?

Charlotte Mason, enseignante britannique, a développé une pédagogie qui séduit de nombreuses familles en IEF (surtout dans le monde anglophone mais de plus en plus en France également). Parmi les idées qu’elle met en avant s’y trouve celle de la lecture offerte et les living books.
C’est à dire qu’elle insiste sur la lecture de textes stimulant l’intelligence des enfants. Il s’agit de romans apportant des connaissances sur un sujet en particulier.

lecture à voix haute ou lecture offertePar exemple Le petit monde de Charlotte est un living book qui permet de découvrir énormément de chose sur les araignées.

En anglais, on parle de façon plus générique de lecture à voix haute. Et je préfère largement ce terme, neutre. Il dit clairement et sans sous-entendu qu’une personne lit à voix haute et on peut supposer qu’elle a un auditoire plus ou moins large.
Je n’aime pas le terme « lecture offerte », car il y a le terme « offert » dedans. J’ai alors l’impression que la lecture vient d’une personne et qu’elle la donne à une autre. Et je dois dire que quand je lis à voix haute, le plaisir qui en ressort est très souvent égoïste, même si ma fille (et parfois mon mari) apprécie également le moment.

Y-a-t-il un âge pour commencer à lire à son enfant ?

Ma fille est née prématurée. Pendant ses longs séjours à l’hôpital, dans le silence feutré des lieux, je lisais à voix haute le roman que j’avais en cours, pour passer le temps, pour l’entourer de ma voix, pour me détendre et ainsi lui transmettre ma sensation de bien-être.

livre nouveau néQuand elle était bébé, nous regardions déjà des livres, du magnifique Blanc sur noir de Tana Hoban à des histoires simples sur papier cartonné ou non. Puis il y a eu les premiers albums et enfin les premiers petits romans. Nous avons commencé à lire des petits romans (c’est à dire des livres sans illustration à toutes les pages) quand elle avait 3 ans. Aujourd’hui elle a presque 7 ans et elle adore toujours autant ça. Et quand nous avons chez nous une demoiselle de la famille âgée de 13 ans, cette dernière n’a pas à se forcer pour écouter avec plaisir la lecture.

Nous sommes (nous, les parents) des boulimiques de lecture, notre fille doit vivre avec. Mais en réalité, il n’y a pas d’âge pour commencer, pas d’âge pour arrêter non plus. Ainsi la blogueuse Edventure Girl racontait comment lors d’une de ses premières années à la fac elle était ravie de pouvoir écouter son père lire via Skype le jour de Noël.

Ce qui veut dire également qu’il n’est jamais trop tard pour commencer !

Ce que n’est pas la lecture à voix haute

Dans ma région, je dois dire que j’ai eu le droit à beaucoup de réflexion désagréable sur le sujet, en demandant des conseils de lecture, ou simplement en empruntant des livres à la bibliothèque. Il y a beaucoup de préjugés et des méconnaissances sur le sujet. Voici donc rapidement ce que n’est pas la lecture à voix haute.

La lecture à voix haute n’est pas une compétition
L’idée n’est pas de permettre à l’enfant d’avoir lu tout Jules Verne avant 10 ans, ni de le transformer en singe savant (que je déteste cette expression).

L’objectif est de se faire plaisir !

Quand l’enfant sait lire, on n’arrête pas de lire à voix haute
Je l’ai déjà dit plus haut, je le redis. On ne lit pas en attendant que l’enfant le fasse tout seul. On lit pour passer du temps ensemble. Ce n’est pas une alternative à la non-lecture d’un enfant. C’est une activité à part entière pour le plaisir qu’elle procure.

quel âge Roald DahlLa lecture à voix haute n’est pas réservée aux enfants uniques ou à ceux du même âge
Prenez Charlie et la chocolaterie : ne me dites pas qu’un enfant de 6 ans et un autre de 13 ans ne pourront pas avoir le même plaisir à visiter ce lieu incroyable ? Alors bien sûr ils ne s’attacheront pas aux mêmes éléments, ne réagiront pas pareil, mais peu importe, tout le monde pourra en profiter.

Ce n’est bien sûr pas toujours le cas, mais il est quand même souvent possible d’essayer de réunir tout le monde autour du même livre.

Ce n’est pas une activité sérieuse
Ou plutôt la lecture à voix haute a le sérieux de la vie. On peut lire pendant que les enfants mangent, quand ils sont dans leur lit, avant de commencer la journée, dans le train, etc. Et pendant la lecture, celui qui écoute peut fermer les yeux, dessiner, tricoter, ranger sa chambre, etc.

On peut même préférer les livres audio (sur CD ou en fichier MP3) pour les écouter dans la voiture ou ailleurs.

lire à voix haute quel âge

Quels livres lire à voix haute avec des enfants ?

Je pourrais vous citer des dizaines et des dizaines de livres, car j’adore la littérature jeunesse, je l’ai choisi comme support pendant mes études, j’ai travaillé en librairie jeunesse et j’ai animé pas mal de club lecture. Mais j’ai choisi de me limiter à 3 titres par tranche d’age (ça va être dur), tous lus récemment.

Lecture à voix haute pour le 3-5 ans

Bien entendu on commence avec des albums, mais suivant la curiosité de votre enfant il est tout à fait possible de lire des petits romans également. Et bizarrement Alice au pays des merveilles est le livre préféré de ma fille depuis qu’elle a 3 ans…

album 3-6 ansPerdu ? Retrouvé ! est un album sur l’amitié improbable entre un petit garçon et un pingouin. Ce dernier semble perdu alors le petit garçon va tout faire pour le ramener chez lui. Cet album abrite aussi une grosse dose d’aventure, de poésie, de suspens et de tendresse.

– N’importe quel titre de Claude Ponti (ou presque) est fait pour être lu à voix haute ou plus exactement pour être lu, relu, re-relu, re-re-relu. Le préféré de ma fille est sans hésitation Blaise et le château d’Anne Hiversère. Et je vous conseille de les acheter ou de les emprunter en grand format pour ne rien louper des illustrations.

Max et les Maximonstres est un incroyable album qui a été martyrisé par la réalisation d’un film surfant sur la nostalgie des adultes. On oublie le film (pas du tout adapté pour cette tranche d’âge) et à la place faites connaissance avec Max qui a enfilé un costume de loup et qui semble prêt à faire toutes les bêtises qui lui viennent à l’esprit, avant de rentrer prendre son souper dans sa chambre.

Lecture à voix haute pour les 5-7 ans

quel livre lire à voix haute 5-7 ans

L’abri est un album sur la peur de l’autre et la générosité sans arrière-pensée. Gros coup de cœur pour les illustrations, le message et la qualité du papier. C’est un livre qui invite à réfléchir et qui se grave vite dans l’esprit. On y a souvent référence pour expliquer certains points de l’actualité française.

Kenny et le Dragon est le titre auquel je me référais dans mon introduction. La vie d’un village de lapins (village organisé avec école, bibliothèque, etc.) se retrouve bouleverser par l’apparition d’un dragon. Ce roman est fait pour être lu à voix haute (c’est un vrai plaisir). Le livre abrite même quelques magnifiques illustrations. L’histoire évoque l’amitié, la différence et se termine de façon fantastique tant pour celui qui prête sa voix au livre que pour ceux qui écoutent.
C’est le roman parfait pour une toute première lecture à voix haute!

Mitsu : Un jour parfait et les autres titres de Mélanie Rutten, sont à mi-chemin entre l’album et le roman. Cette collection est d’une grande douceur et est extrêmement poétique. J’aime absolument tout dans chacun des livres de Mélanie Rutten chez MeMo !

Lecture à voix haute pour les 7-13 ans

album pour les grandsLe crayon magique de Malala est un album biographique sur la jeune prix Nobel qu’est Malala Yousaffzai. Elle s’est battue pour le droit à l’instruction des filles au Pakistan et dans le monde entier. L’album permet de faire connaissance avec la jeune femme avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse. Aucun risque de cauchemar et pas de fausse pudeur non plus.

Le Secret de grand-père est un très beau récit (comme tous les récits de Morpurgo) qui mêle deux histoires. D’un côté il y a l’histoire du cheval Joey et d’un changement d’époque, celle de l’introduction des tracteurs dans la vie des fermiers. De l’autre il y a un grand-père qui porte un lourd secret (celui de ne pas savoir lire) et de son petit-fils qui veut l’aider. Le roman ne fait que 126 pages, il y a des illustrations ponctuellement et l’histoire plaira à des enfants de tout âge.

Apolline et le chat masqué est un roman addictif. Je n’ai pas eu le temps de l’écouter, mon amoureux a commencé à le lire à ma fille un jour, juste après le déjeuner. Je pensais lire rapidement le début et écouter la suite en soirée. Mais ils ne se sont arrêtés qu’après avoir tourné la dernière page. Pour moi, c’est synonyme de livre captivant (et bourré d’humour) !

lecture offerte appoline
extrait du livre « Appoline et le chat masqué »

Lecture à voix haute pour les plus de 13 ans

Oui, on peut continuer à lire après 13 ans. Pour cette tranche d’âge tout dépend de votre enfant bien sûr. Mais je trouve que c’est l’occasion de lire des textes qui semblent intimidant ou de découvrir l’univers préféré de votre ado.

Michel strogoff de Jules Verne est loin d’être un récit récent comme je l’annonçais plus haut, mais c’est au collège que je l’ai découvert et j’ai adoré voyager en Russie au fil des pages. Cependant ce n’est pas toujours facile à lire, alors pourquoi ne pas s’y mettre à plusieurs.

Bilbo Le Hobbit est un autre récit dont l’écriture est fantastique mais demande de fournir un peu d’effort. Non pas que l’effort soit une mauvaise chose, mais je sais que cela peut freiner de nombreux jeunes (et moins jeunes). Bilbo est un hobbit, celui qui partit à l’aventure bien avant Frodon et le célèbre récit Le Seigneur des anneaux. Et il ne rentra chez lui qu’après avoir aidé les nains à chasser un dragon de chez eux.

roman ado moi malalaMoi, Malala est une autre approche biographique de la jeune femme qui a gagné le prix Nobel dont je parlais plus haut. Le seul risque à le lire à voix haute est d’avoir la gorge serrée lors de certains passages. Je vous laisse lire l’avis de Lucile 12 ans qui l’a lu suite à une discussion entre nous. Elle, autant que moi, avons été saisies par le courage de Malala.

4 réponses sur “Lire à voix haute à ses enfants”

  1. Bonjour et merci pour cet article. Si vous avez des titres anglophones pour 5-7ans sans que ce soit trop bb, nian nian je suis preneuse.
    Merci pour ces articles riches qui orientent ou rassurent. 😉

    1. Bonjour,
      Je vous conseille en premier le livre qui ouvre l’article, The Read-Aloud Family car les derniers chapitres ne sont que des listes de livres. Mais sinon pour cette tranche d’âge, il y a, plus facile à trouver en anglais qu’en français, Charlotte Web, Winnie the Pooh, Paddington, les one-chapter de Roald Dahl (les titres français sont « le doigt magique », « un amour de tortue »), the Borrowers de Mary Norton et peut-être même The Wonderful Wizard of Oz (on ne l’a pas encore commencé, mais il est dans notre pile pour les prochaines lectures avec ma fille de 6 ans 1/2).
      Kenny et le dragon que je présente en fin d’article est à l’origine un titre en anglais également.

    1. Merci, mais du coup depuis que j’ai découvert ton blog je me rends compte que si j’arrive à avoir des personnages féminins actifs le plus souvent, ce n’est pas le cas des personnages avec des traits physiques étrangers (peu importe l’origine). Merci de la prise de conscience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *