Mon avis sur les Petites histoires mathématiques de Aux couleurs du monde

Je laisse la parole à Yza pour vous présenter plusieurs Petites histoires mathématiques de la collection Aux couleurs du monde.

J’étais tombée par hasard sur les livres sur la grammaire de la collection « aux couleurs du monde » : « Un petit trait de rien du tout » et « Un petit point de rien du tout ».

Ayant été conquise par ceux-ci, je me suis laissée tenter par ces quatre livres tous sous-titrés « Petites histoires mathématiques », issus de la même collection :

J’avoue ne pas avoir été déçue.

Ce sont donc ces quatre petites histoires mathématiques que je vous présente aujourd’hui.

4 livres Petites histoires mathématiques
Public À partir de 3 ans
Utilisation En lecture offerte / En autonomie
Compétence du socle commun Mathématiques (dénombrement, mesure, calculs, formes géométrique de base) Cycles 1 et 2
Type de pédagogie Non concerné
Prix 8,95 €

Présentation des petites histoires mathématiques de la collection aux couleurs du monde

Chacun de ces quatre livres comprend deux histoires dans lesquelles sont expliqués des concepts mathématiques de façon simple et imagée. Ces explications sont fournies par le biais des personnages principaux, Léa et Anatole, ainsi que de leurs amis et membres de famille.

Au fil des histoires, ces deux enfants se confrontent à des problèmes, réfléchissent, échangent entre eux puis mettent en place des solutions afin de trouver les réponses à leurs problèmes.

Présentation du livre Un petit nombre de rien du tout

Ce sont les notions de dénombrement et de rang qui sont abordées dans Un petit nombre de rien du tout. Chaque histoire explique des manières de compter différentes en fonction de l’objectif à atteindre.

Dans la première histoire, l’objectif de Léa et Anatole est de savoir lequel d’entre eux a le plus de billes. Pour cela, ils vont utiliser et découvrir différentes manières de faire.

Dans la deuxième histoire, l’objectif de Léa et Anatole est de savoir quand auront lieu leurs anniversaires respectifs. L’utilisation d’une bande de papier va grandement les y aider.

Un petit nombre de rien du tout

Présentation du livre Une petite mesure de rien du tout

Dans Une petite mesure de rien du tout, on découvre les notions de poids et de mesures.

Tout d’abord, Léa et Anatole essaient d’identifier ce qui est le plus lourd en comparant d’abord leur sac puis leur propre poids. Pour cela ils utilisent deux outils bien différents : la balance Roberval puis le pèse personne.

Vient ensuite un récit dans lequel Léa et Anatole souhaitent savoir lequel d’entre eux et de leurs amis est le plus grand. Pour cela, ils essaient diverses méthodes, jusqu’à trouver la plus efficace grâce à la grande sœur de Léa.

Une petite mesure de rien du tout

Présentation du livre Un petit calcul de rien du tout

Comme le titre le suggère, ce sont les notions d’addition et de division qui sont au cœur de Un petit calcul de rien du tout.

La première histoire nous présente Léa et Anatole en train de comparer le nombre de fournitures qu’ils ont à eux deux. Ils additionnent donc tour à tour le nombre de gommes, de stylos, de feutres, etc.

La deuxième histoire est articulée autour d’un partage de chocolats. D’abord entre deux personnes, puis trois et enfin quatre.

Un petit calcul de rien du tout

Présentation du livre Une petite forme géométrique de rien du tout

Une petite forme géométrique de rien du tout initie à la reconnaissance des formes planes simples.

Dans la première histoire, les enfants jouent à l’élastique dans la cour de récréation. Ils créent diverses formes planes et les nomment tour à tour. Ainsi ils font des triangles, des carrés, des rectangles, des losanges, etc. Par ce biais, ils découvrent le nombre de côtés que possède chaque polygone.

La deuxième histoire est toujours axée sur les formes mais via un jeu de tangram. Par ce biais, ils découvrent comment fabriquer de nouvelles formes à l’aide d’autres formes. Ainsi, ils créent un grand triangle à l’aide de deux triangles plus petits, un carré avec deux triangles, etc.

Extrait Une petite forme géométrique de rien du tout, petites histoires mathématiques

Ces livres sur des notions de mathématiques sont-ils adaptés aux plus jeunes ?

Au moment de l’achat de ces livres, mon fils était en niveau maternelle et il m’a souvent demandé de lui lire encore et encore !

Plus de la moitié de chaque page est utilisée pour la partie illustration. Le reste est utilisé pour le texte avec des mots simples. L’ensemble est très aéré et permet aux enfants de découvrir les notions mathématiques avant tout au niveau visuel.

De plus, les personnages sympathiques et attachants de Léa et Anatole sont repris dans chacun des quatre livres. Cela permet aux enfants de suivre leurs « aventures » de livre en livre.

Mon avis critique sur la collection « aux couleurs du monde » des éditions Circonflexe

J’aime beaucoup cette manière d’aborder des notions de mathématiques de façon ludique. Le fait que ce soit sous forme d’histoire fait que mes enfants s’y sont tout de suite intéressés et ont souvent réclamé que je leur lise. Le récit et le plaisir de l’écoute chassent la notion d’apprentissage formel.

J’aime aussi le côté aéré qui met davantage l’accent sur l’image plutôt que sur le texte. Cela a permis à mes enfants, ne sachant pas lire au moment de la découverte de ces livres, de s’imprégner pleinement des images au fur et à mesure de la lecture.

Je ne suis pas du tout déçue par ces achats.

Les plusavantages

Les moinsInconvénients

  • Belles illustrations
  • Accessibles aux plus jeunes
  • Explications claires
  • Rapport qualité prix
  • Impression en Chine pour certains

Conclusion

Les enfants sont naturellement attirés par les mathématiques alors, pourquoi ne pas aborder certaines notions de manière ludique en passant par des histoires ?

Par l’utilisation de situations concrètes pour trouver des solutions à des problématiques de tous les jours, ces livres ont ouvert la voie de la curiosité et de la réflexion mathématique à mes enfants. Il ne reste plus qu’à entretenir l’ensemble, en utilisant des coloriages malins, en associant maths et cuisine, etc.

J’aurais bien aimé avoir de tels livres dans ma bibliothèque lorsque j’étais plus jeune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *