Nos lectures : décembre 2019

Alors que Noël approche, nos lectures sont bien loin de l’esprit des fêtes. Nous avons plongé dans des univers historiques (la cour de Louis XIV, la 1ere Guerre Mondiale) et nous avons observé les différentes facettes de l’humain (pendant l’épidémie de sida des années 1980, face au deuil). Yza nous présente même le dernier essai de Céline Alvarez, sur le monde de l’école.
Si vous aviez envie de guirlandes et de paquets cadeaux, consultez plutôt notre sélection de livres de Noël.

chroniques livres famille IEF

Arc-en-ciel, 7 ans ¾ présente : Élisabeth, princesse à Versailles – tome 1

C’est le premier tome d’une série de plusieurs livres.
Ça parle d’une princesse qui s’appelle Élisabeth. Elle a 11 ans et c’est la petite sœur de Louis XVI.
L’histoire se passe à la cour de Versailles. Le grand père d’Élisabeth est le roi Louis XV.
Élisabeth n’est pas très sage, elle fait plein de bêtises et une fois elle a même été consignée dans sa chambre. Par exemple, une fois elle a crié sur sa gouvernante et elle n’avait pas le droit de faire ça.
A la fin du livre, Louis XV meurt d’une maladie contagieuse et Élisabeth et ses frères et sa sœur sont envoyés ailleurs pour ne pas être contaminés.
Élisabeth princesse à Versailles, tome 1 – Anne Jay

Nine, 8 ans, présente : Jeannette et Jojo – le Mystère du poilu

C’est une bande dessinée dans laquelle Jeannette découvre un abri de la Première guerre mondiale. Puis il lui arrive plein d’aventures, à elle et son petit frère Jojo. Elle sympathise avec des garçons qui ont un repère dans lequel ils cachent des trésors de la guerre 14-18.
C’était trop bien. J’ai aimé que ce soit sur le thème de la guerre de 14-18. Jeannette aime les aventures, elle est maline. Les dessins sont du même style que Tintin, j’aime bien. Maintenant j’ai envie de lire Tintin.
Jeannette et Jojo, tome 1, Le mystère du poilu – Jean-François Kieffer

Lucile, 13 ans, présente : Like a Love Story

New York, 1989
Les premières épidémies de sida menacent la communauté gay.
Art est homosexuel et le montre au monde entier. Il n’en souffre pas, semble-t-il. Reza aussi se sait gay, mais refuse de l’avouer. Il est terrifié par le sida. Judy, elle, est hétéro et rêve de trouver l’amour, au point, peut-être, de perdre son amitié avec Art…
Ensemble, ils vont combattre.
Combattre l’homophobie, présente jusque dans leurs familles.
Combattre le gouvernement et ses médicaments hors de prix.
Et plus que tout, ils vont lutter pour s’aimer. Envers et contre tous.

Ce roman est absolument parfait. l’auteur a réussi à retranscrire les sentiments des personnages avec une justesse incroyable.
D’ordinaire, je n’apprécie pas beaucoup ce genre de récit à plusieurs voix, mais avec Like a Love Story, cela m’est apparu comme une évidence.
Le titre s’inspire de deux chansons de Madonna, qui est très présente dans l’histoire.
Je conseille Like a Love Story au monde entier !
Like a Love Story – Abdi Nazemian

Yza, maman, présente : Une année pour tout changer

Une année pour tout changer de Céline Alvarez est avant tout pour les enseignants, mais j’étais curieuse de découvrir son contenu. C’est un livre qui se lit facilement et qui contient de nombreuses photos illustrant les propos de l’auteure.
Il se lit très rapidement et donne de nombreux conseils de mise en place de l’environnement et du matériel, mais aussi sur l’importance du relationnel avec les enfants.
avis livre céline AlvarezL’auteure fais parfois un rapprochement avec son expérience à Gennevilliers dont elle parle dans son livre les lois naturelles de l’enfant et dont je vous parle dans Nos dernières lectures du mois de juin 2019.
J’ai apprécié lire ce livre. Toutefois, j’ai l’impression qu’il a peut-être été écourté du fait que l’auteure souhaitait le publier pour la rentrée scolaire 2019. Je pense qu’il peut servir à toute personne encadrant de jeunes enfants et pas seulement aux enseignants.
Une année pour tout changer – Céline Alvarez

Tiphanya, maman, présente : la série Père & Fils

La série Père & Fils est un manga en 8 tomes d’une très grande sensibilité.
Torakichi est apothicaire ambulant. Il passe d’un village à l’autre pour livrer les plantes et les médicaments de la boutique pour laquelle il travaille. À la mort de sa femme, il a confié son bébé à sa sœur et il s’est laissé envahir par le travail. Lorsque la série débute, il vient de retrouver son fils, âgé de trois ans, et il décide de l’emmener avec lui.
En 8 tomes, on voit l’amour du père se construire. Il apprend à être un père, à trouver un équilibre, à combler les besoins de son fils, à prendre soi de lui-même aussi. Shiro, l’enfant, grandit au fil des pages et c’est un vrai plaisir de le voir évoluer, prendre en confiance en lui tandis que son père apprend à lui laisser de la liberté. Et finalement c’est également un manga sur le deuil, sur le fait de continuer à vivre, pour les vivants et pour soi-même.
À plus d’une reprise, j’ai versé une larme, tellement toutes les émotions sont admirablement décrites.
Père & Fils – Mi Tagawa

Couverture manga Père & Fils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *