Nos lectures : février 2020

Ce mois-ci Arc-en-ciel vous présente un album issu d’une série que j’adore, une série que tout le monde devrait lire car il y a de nombreux niveaux de lectures et de discussions : Les Petites Poules.
Et heureusement qu’elle est là, car moi, je vous présente un livre que je ne suis pas sûre de pouvoir recommander autrement que pour la culture générale et l’amour de la danse classique. Pendant ce temps, Yza fait le tour de France, pardon de Gaule, Nine découvre le principe du récit sous forme de journal intime et Arc-en-Ciel (encore elle) ressent beaucoup d’empathie envers Louis Braille.

avis lectures d'enfants et d'adultes

En cliquant sur les titres, vous aurez toutes les références pour le trouver en bibliothèque, l’acheter chez votre libraire préféré ou le commander en ligne.

Arc-en-ciel, 8 ans, présente : Sauve qui poule

Ce sont des petites poules qui profitent du beau temps et jouent à « bergère rentre tes blancs moutons » (ça représente « cache-cache »). Des renardeaux enlèvent plusieurs petits coqs et les emmènent dans leur tanière. Les petites poules partent à leur recherche. Elles utilisent beaucoup de légumes pour fabriquer un monstre cornu et libérer les coqs des renards.
J’ai trouvé ce livre très très bien car elles arrivent à libérer les coqs et c’est un livre rigolo.
Sauve qui poule – Christian Jolibois & Christian Heinrich

Nine, 8 ans, présente : Les carnets d’Olivia tome 1 et 2

Ces deux livres sont les journaux d’Olivia, dans lesquels elle raconte sa vie. Dans le premier tome, une fille bizarre arrive à l’école. Dans le second, Olivia et sa copine veulent déposer le chien d’Olivia à la maison de retraite car les vieux l’aiment beaucoup.
C’est facile à lire, je les ai lu très vite. Ce qui est chouette, c’est qu’il y a également des dessins et parfois une écriture différente. Olivia est plus jeune que moi, elle est inventive. Elle aime ses amies, jouer au foot et faire du roller.
J’aimerai bien lire la suite.
Les carnets d’Olivia tome 1 & tome 2 – Meredith Costain

Extrait les carnets d'Olivia

Arc-en-ciel, 8 ans, présente : Louis Braille, l’enfant de la nuit

C’est un petit garçon qui perd la vue à l’âge de 3 ans. Ses parents le traitent comme s’il était voyant pour qu’il sache se débrouiller. Un jour, ils entendent parler d’une école pour aveugles. Ils l’inscrivent, mais c’est un endroit loin de chez lui, du coup il dort sur place.
Louis Braille aime apprendre plein de choses. Mais la méthode qu’ils utilisent à l’école pour lire les livres n’est pas encore au point. Il décide de l’améliorer. C’est très dur car les gens ne l’aident pas au début. Mais il persévère et invente son alphabet braille qui est utilisé dans le monde entier.
J’ai trouvé ce livre un peu triste car il tombe malade et le directeur de l’institut en profite pour brûler ses livres.
Louis Braille, l’enfant de la nuit – Margaret Davidson

Tiphanya, maman, présente Casse-Noisette

Dan le cadre de notre club lecture mensuel, j’avais proposé au vote Casse-Noisette et La Belle et la Bête, soit deux textes que tout le monde connaît (y compris les enfants du club lecture) mais que personne n’avait lu. C’est Casse-Noisette qui a été élu et ce fut une découverte intéressante, même si je n’arrive pas à savoir si je la recommanderais (alors que j’adore le ballet de Tchaïkovski).
Tel le narrateur de Winnie l’Ourson, le narrateur de Casse-Noisette conte une histoire à deux enfants, une histoire dans laquelle les personnages principaux ont les même prénoms que les enfants à l’écoute. Par la suite, on ne sait exactement ce qui est du récit ou du rêve ou même de l’histoire dans l’histoire, nous laissant dans un monde suspendu et onirique. Certains enchaînements sont étranges, comme si des paragraphes entiers manquaient. La description du pays de Casse-Noisette est tellement sucrée et étrange qu’elle n’a pas vraiment donné envie.
Je suis ravie de l’avoir lu, d’avoir ma propre idée sur ce récit. Je ne risque pas d’oublier que le royaume de Casse-Noisette se rejoint par un escalier dissimulé dans la manche d’un manteau d’homme ! Pour le reste, je préfère me replonger dans le ballet et la légèreté qu’il offre.
Casse-Noisette – E.T.A. Hoffmann

Yza, maman, présente : Le tour de Gaule raconté par deux enfants

Lorsque j’étais enfant, ma mère nous lisait Le Tour de la France par deux enfants. J’en ai gardé un très bon souvenir. C’est par hasard que je suis tombé sur un livre similaire mais à l’époque de l’Antiquité, époque que mes enfants affectionnent. Je leur ai lu à raison de 2 à 3 chapitres à la fois.
C’est un beau livre contenant des illustrations à chaque page. En début de livre se trouve une carte retraçant le périple des deux enfants. En fin de livre se trouvent une table des matières avec un résumé pour chaque chapitre, ainsi qu’un glossaire reprenant les mots spécifiques de l’époque.
L’histoire se passe en l’an 186, sous le règne de l’empereur romain Commode. Deux enfants du nord-est de la France, devenus orphelins, doivent rejoindre leur oncle et tante dans le sud-est de la France.
Le hasard fait qu’au lieu d’aller de Strasbourg à Fréjus en ligne droite, ils passent par Paris, Vannes, Poitiers, Limoges, etc. Un gros détour qui permet au lecteur d’en apprendre davantage sur les us et coutumes de l’époque, mais aussi sur les métiers et les différents moyens de locomotion.
Un livre que nous avons grandement apprécié et que nous relirons à coup sûr !
Le tour de Gaule raconté par deux enfants – Gérard Coulon

Extrait le tour de Gaule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *