Mon avis sur L’histoire de la conquête spatiale

Depuis 2 ou 3 ans ma fille rêve d’aller sur Mars, de devenir géologue et d’aider ainsi à la terraformation de la planète. Autant dire que nous avons lu beaucoup de livres sur le thème de l’espace et passé des heures dans des expositions sur le sujet ou dans des planétariums, en France ou ailleurs.
Quoi de mieux que l’arrivée d’un robot chinois sur la face cachée de la Lune, pour vous présenter l’un des livres les plus complets et les plus justes que nous ayons lu sur le sujet : L’histoire de la conquête spatiale, du cadran solaire à l’homme sur Mars de Mes encyclos P’tits Docs, une collection des éditions Milan. C’est également l’occasion de partager avec vous quelques ressources sur le thème de l’espace.

Public À partir de 5 ans
Utilisation En autonomie
Compétence du socle commun Questionner le monde
Type de pédagogie Non concerné
Prix 14,50€ – commander maintenant
avis l'histoire de la conquête spatiale doc enfant

Présentation du livre L’histoire de la conquête spatiale

Cet album est un documentaire très complet pour les enfants qui débutent avec les premières connaissances et interrogations des hommes concernant l’univers au sens le plus large. Il est donc question de cadran solaire et de navigation à partir de la position des étoiles. On y présente également les premières théories sur l’espace comme le fait que le soleil tournait autour de la Terre.

Au fil des pages l’histoire avance et de très grands scientifiques sont présentés : Pythagore, Ptolémée, Copernic, Galilée, Newton, Halley, etc. De fil en aiguille le livre nous conduit jusqu’aux toutes premières fusées (des armes) et enfin jusqu’au premier voyage dans l’espace.

Les dernières pages évoquent les touristes de l’espace et les futurs missions vers Mars.

Côté pratique, les pages du livre sont plastifiées et un marque-page fixe y est intégré. En effet ce n’est pas vraiment un documentaire que l’on est supposé lire en une seule fois.

Le document L’histoire de la conquête spatiale convient-il à un enfant très curieux ?

Il est difficile d’évaluer la curiosité des enfants.
Avant la lecture de ce documentaire sur l’espace, ma fille avait déjà beaucoup lu et vu sur le sujet. Cependant puisque les premières pages évoquent aussi bien les Mayas que les Romains et les Chinois, il y avait tout un pan de la découverte scientifique spatiale qu’elle ignorait.

Et même si le côté plastique donne à croire qu’il est pour les très jeunes, je pense qu’en guise d’initiation sérieuse, il convient aux enfants jusqu’à 8 voire 10 ans.

Attention, dedans vous ne trouverez pas le nom des planètes ni celles des constellations. Il n’y a que l’historique des démarches scientifiques au fil des siècles.

Mon avis sur L’histoire de la conquête spatiale

J’aime beaucoup cette collection et on en emprunte souvent à la bibliothèque. Ce que j’aime, et que l’on retrouve dans ce volume, c’est une mise en perspective du sujet. Il n’y est pas évoqué la question de l’astronomie uniquement d’un point de vue européen.

Par ailleurs on ne tente pas d’enjoliver la réalité pour ne pas choquer les enfants. Rien n’est terrifiant, mais c’est la première fois que je voyais dans une présentation jeunesse le fait que oui, les premières fusées étaient en réalité des armes de guerre. Enfin en terme d’histoire, je n’ai pas relevé d’incohérence, mais je ne suis pas non plus une experte sur le sujet.

Une seule chose m’a un peu ennuyé : si des femmes sont régulièrement dessinées, surtout dans les pages illustrant la recherche actuelle, aucune femme scientifique n’est nommée. Une seule m’aurait satisfaite (pour commencer), comme Margaret Hamilton qui développa le programme permettant à la station Apollo 11 de se poser sur la Lune ou Wang Zhenyi qui expliqua que l’éclipse de Lune est un événement scientifique et non une manifestation des dieux.

Quelques idées pour aller plus loin sur la découverte de l’espace

Dans le cadre d’une réflexion historique sur le sujet, je vous conseille deux musées, le musée des sciences à Milan et le musée des sciences à Londres. Dans le premier il est possible d’observer certains des plus vieux télescopes (dont celui qui permit le premier de voir des détails sur la surface de Mars) et du matériel russe. Dans le second se trouve surtout des robots divers et variés et le matériel vient principalement de missions spatiales américaines. Il existe aussi des musées en France, mais je ne les ai encore jamais visités.

Bien plus accessible, je vous suggère de suivre de près ce qu’il se passe dans la station spatiale internationale. Actuellement (début 2019) s’y trouve un médecin et ingénieur physique québécois, David Saint-Jacques. C’est particulièrement intéressant pour nous francophones, car nous pouvons utiliser les ressources créés en français par l’Agence Spatiale Canadienne. Il y a plusieurs activités sur le site internet de l’Agence, dont des coloriages, une astuce pour se fabriquer une combinaison et un petit livre à lire (ou écouter). Pour des photos régulières, il suffit de suivre le compte twitter de l’astronaute.

Dans ce dossier d’activités sur la Russie, il y a une frise chronologique à créer sur le thème de la conquête de l’espace au XXe siècle. Cela permet d’avoir toutes les informations et les illustrations, clé en main.

Enfin, je vous suggère également le livre Système Solaire aux éditions De La Martinière Jeunesse. Ici il n’est pas question d’une réflexion historique mais bien astronomique puisque l’on découvre les différents éléments constituant le système solaire. Il y a beaucoup plus de texte, donc il s’adresse à des enfants bien plus passionnés ou à des enfants plus vieux. Le petit truc en plus, très plaisant pour ma fille, est qu’il est phosphorescent. Une partie des illustrations n’apparaissent que dans le noir (mais il faut d’abord regarder les pages avec une lampe de poche, pour « charger » les pages, puis reprendre la lecture depuis le début, dans le noir).

Les plusavantages

Les moinsInconvénients

  • Complet et précis
  • Juste
  • Mise en page agréable
  • Pages solides
  • Aucune femme scientifique

Conclusion

Quand on cherche des documentaires, j’ai tendance à regarder d’abord dans la collection Mes encyclos de Milan car je sais qu’on aura ainsi une présentation complète. Ensuite il ne tient qu’à nous de creuser le sujet sur un point en particulier. Ainsi de ce documentaire, on peut ensuite choisir de se renseigner sur la gravité, sur les hommes qui sont allés dans l’espace, sur les représentations qui nous semblent aujourd’hui farfelues de la Terre. Le livre l’histoire de la conquête Spatiale offre les mots clés pour une recherche poussée et il ne tient qu’à nous de poursuivre ou non la découverte. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *