Bilan CP – le rendez-vous avec l’Éducation Nationale pour l’IEF

La semaine dernière nous partagions avec vous nos bilans sur l’année de CP en IEF de nos filles. Cette fois-ci, je vous propose de découvrir comment se sont déroulés nos rendez-vous avec l’Éducation Nationale pour l’IEF.
C’est un sujet qui interroge beaucoup les parents débutant l’IEF. Malheureusement il y a autant de rendez-vous qu’il y a d’inspecteurs (ou même de familles). Vous allez vite vous rendre compte que pour deux enfants du même âge, les demandes, l’ambiance et les questions étaient différentes.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire, en précisant bien à laquelle de nous deux vous vous adressez.

Rendez-vous avec l’Éducation Nationale à domicile pour Yza et sa fille

L’inspecteur et la conseillère pédagogique se sont déplacés à notre domicile pour cette première fois.
Ma fille les a accueillis avec un « bonjour » clair et franc (une première pour elle qui est si timide !)
L’ambiance était relativement détendue autour de notre petite table de cuisine.
Ma fille a fait son « contrôle » avec la conseillère en bout de table, pendant que le papa et moi étions à l’autre bout à répondre aux questions de l’inspecteur.

L’inspecteur a été cordial et nous demandait s’il fallait reformuler le compte rendu au fur et à mesure. Il a était relativement patient lorsque je lui ai montré une partie de nos supports pédagogiques formels ou non formels comme le cahier de vie.
Pour vous donner une idée, voici le genre de questions qui nous ont été posées :
→ Pourquoi le choix de l’IEF ?
→ Son frère va-t-il suivre la même voie ?
→ Prévoyez-vous de les remettre à l’école ?
→ Comment organisez-vous votre journée ?
→ Votre fille voit-elle d’autres enfants ?
→ Que fait-elle comme activités en dehors de la maison et à quelle fréquence ?
→ Qu’avez-vous mis en place pour l’apprentissage de l’anglais ?
→ Va-t-elle à la piscine ?
→ A-t-elle des ami(e)s ?

La conseillère pédagogique était assez discrète aussi n’ai-je pas vraiment pu entendre la manière dont elle formulait ses questions auprès de ma fille. Toutefois, elle était très gentille et douce avec elle. Elle l’encourageait et lui expliquait les choses.
Voici un exemple de ce qui a été demandé à ma fille :
→ dictée de mots,
→ lecture d’un texte court puis questions sur le texte,
→ utilisation du vocabulaire spatial dans un texte à trous,
→ opérations (additions et soustractions),
→ dire la date complète du jour puis celle de la veille et du lendemain ou surlendemain.

Ma fille n’a pas eu le droit d’utiliser les réglettes (que nous utilisons en principe pour les mathématiques) et donc elle n’a pas su répondre à tout. De notre côté, nous n’avions pas le droit, ni le temps (à cause des nombreuses questions qui s’enchaînaient) d’intervenir.

Le ressenti de ma fille : dame gentille / a eu le temps de répondre / n’a pas compris tout ce qui lui était demandé (mais n’a, à priori, pas osé le dire / un peu stressée).

À la fin du rendez-vous, la conseillère pédagogique nous a donné des conseils « Éducation Nationale » sur la manière de procéder car certaines choses devaient être améliorées. J’ai pris note de certains de leurs conseils pour l’an prochain.

Le « contrôle » a duré un peu moins d’une heure.
Je pense que le fait que nous soyons détendus a permis à ma fille d’aborder le « contrôle » de manière plus sereine. L’envoi préalable d’une présentation de notre pédagogie et notre choix d’inclure du formel à notre IEF étaient un plus. Il est toutefois dommage qu’il soit aussi difficile d’être sur la même longueur d’onde.

Cuisenaire et symétrie
Utilisation des réglettes cuisenaire en géométrie

Rendez-vous avec l’Éducation Nationale dans une école pour Tiphanya et sa fille

Notre entretien était individuel, dans une école primaire. Il a duré une heure et se faisait avec un inspecteur et une conseillère pédagogique. Le père de Nine était absent en raison de son travail.

J’avais envoyé une présentation de notre IEF à l’avance et j’ai pu constater qu’il avait été lu par l’inspecteur. J’y développais nos choix pédagogiques (vous pouvez en lire une partie dans mon bilan sur le CP) ainsi que le matériel utilisé.

Les questions étaient très orientées sur le matériel que nous utilisons, sur ma connaissance du programme et également sur nos voyages. L’inspecteur a pris le temps de regarder le carnet de voyage avec sérieux, s’excusant de sauter des pages par manque de temps. Il a demandé à ma fille si elle acceptait de lire quelques lignes (ce qu’elle a bien voulu). Il avait un livre mais ma fille a demandé à lire la suite de son petit roman. C’était un texte inconnu pour elle.
Quand j’ai présenté la pédagogie des Frères Lyon (qu’ils ne connaissaient pas), Nine a montré sur un exercice en particulier ce qui était attendu. Il se trouve que cette pédagogie fait manipuler très rapidement des multiplications, des divisions et des racines carrés. C’est présenté hyper simplement, sans apprentissage par cœur. Cela semble naturel à ma fille, mais je crois que cela a impressionné l’inspecteur.

Voici quelques-unes des questions que l’on m’a posées :
→ Est-ce que Nine est inscrite dans des clubs ?
→ Avez-vous une journée type ?
→ Savez-vous où lire le programme officiel ?
→ Quels sont vos prochains voyages ?
En fait il y avait très peu de questions, puisque je présentais une matière après l’autre. Les questions étaient donc des demandes d’explications sur un point précis.

Au final, on a critiqué mon approche trop littéraire de l’apprentissage de la lecture et on m’a suggéré de jouer plus. On nous a également signalé que l’année prochaine il y aurait de vrais exercices en adéquation avec nos choix pédagogiques.
Je pense que ce rendez-vous s’est déroulé sans aucuns soucis, car j’avais une bonne connaissance du langage de l’Éducation Nationale et donc je savais comment présenter nos choix éducatifs.

Histoire en CP
Le voyage comme support d’apprentissage

Se préparer au rendez-vous pour l’IEF avec l’Éducation nationale

Il est difficile de vous conseiller car comme vous avez pu le lire, il n’y a pas de rendez-vous type.
Par contre ce qui nous a permis d’avoir un rendez-vous agréable est finalement la préparation personnelle :
– rédiger et envoyer une présentation à l’inspecteur avant le rendez-vous (cela permet de se poser et de mettre des mots sur notre quotidien)
– en discuter avec nos enfants avant.

Laisser un commentaire