Mon avis sur Touk Touk, magazine jeunesse

présentation et avis touk touk magazineAlors même que le site Mon autre reflet n’était qu’un vague projet, Yza et moi avions déjà en tête l’envie d’offrir le monde aux enfants. Du coup, nous avons en permanence un œil sur les ressources ludiques et/ou pédagogiques permettant aux enfants de mieux comprendre le monde dans toute sa diversité et c’est ainsi que j’ai découvert l’existence du magazine Touk Touk.

J’ai reçu un exemplaire du numéro 4 gratuitement et je souhaite vous donner aujourd’hui mon avis, le plus objectivement possible (et s’il ne m’avait pas plu du tout, vous n’en auriez jamais entendu parler). Il s’agit du numéro d’été, sur le thème du Pays d’Auge et du Mexique. Et oui, dans Touk Touk, on retrouve systématiquement deux régions différentes, dont une région française.

Public3-7 ans
UtilisationEn famille ou en classe (mais attention, il y a des autocollants)
Compétence du socle communDécouverte du monde
Type de pédagogieNon concerné
Prix10 € le numéro

Présentation du magazine Touk Touk

Le sous-titre de ce magazine pour les 3 – 7 ans est pour voyager et découvrir la France, le monde et la nature. Par certains côtés il me fait penser au magazine Pirouette, c’est à dire qu’il y a vraiment beaucoup d’histoires (dont une bande dessinée sur une double page) et quelques activités diverses.

La découverte des deux régions se fait à travers des récits que l’adulte est invité à lire (et relire). Cela fait très récits de voyage, car à chaque fois un enfant visite ou découvre quelque chose de typique.

À côté de ça, il y a des autocollants pour certaines activités, des petits jeux, une recette de cuisine, un bricolage, du lexique et des informations sur les spécialités des deux régions et même une double page sur un animal (seule page comprenant des photos au lieu d’illustration, avec la page informative sur le camembert).

Enfin il y a même un encart à destination des parents, en lien avec le contenu du magazine mais aussi strictement en lien avec des questions de parentalité. On y trouve également des suggestions de lecture pour enfant et je trouve agréable que ces chroniques (qui peuvent évoquer de la pub) ne soient pas présentées aux enfants mais aux parents (qui sont les vrais acheteurs, mais qui préfèrent le faire sans la pression de leurs enfants en général).

encart parent Touk Touk

Un bon équilibre entre fun et apprentissage

Les autocollants ont toujours été un vrai plus dans les magazines de ma fille. Ils attirent l’œil et associent la main au contenu sur les différentes pages. Cela demande également d’être minutieux et on n’a que rarement droit à l’erreur.

Sur l’une des pages, un petit garçon raconte ce qu’il aime lors de ses vacances en Normandie. Le texte est en cursif (préparation à la lecture) et le vocabulaire des activités est associé à des images grisées sur lesquelles l’enfant doit coller la bonne image en couleur. L’enfant peut juste faire concorder les images en paire, pour bien coller, mais il peut aussi, suivant ses apprentissages, tenter de lire le mot associé à l’image.

Il y a également une pose à faire en yoga, un cactus à fabriquer, des erreurs à trouver entre deux images, des devinettes, etc.

une page en cursif

extrait magazine touk touk

Est-ce une succession de clichés ou du texte intéressant ?

Je vous ai déjà présenté le magazine Baïka pour les enfants à partir de 8 ans et l’une des raisons pour laquelle j’aime énormément ce magazine indépendant est qu’il creuse les sujets, dépassant largement les clichés.

J’ai longtemps combattu les clichés, ne supportant pas de réduire le Japon aux sumos et aux fleurs de cerisiers par exemple. Mais il semblerait que j’ai mûri… Ma vision sur les choses a changé, je ne suis plus radicalement contre les clichés. Aujourd’hui je pense qu’ils offrent une porte d’entrée à une culture puisque les clichés s’appuient toujours sur des vérités. Je ne peux pas refuser de parler des fleurs de cerisier quand on parle du Japon sous prétexte que c’est ce qui revient tout le temps, n’est-ce pas ?

Sachant que Touk Touk est un magazine pour les enfants de maternelle, les clichés sont inévitables quand on veut parler de régions du monde. Ainsi pour la cuisine mexicaine, on présente l’avocat, le maïs et le haricot rouge. Mais il y a également le citron que l’on ne cite jamais ou encore le piment.

Dans la page documentaire reprenant les us et coutumes des deux régions, les pommes de Normandie côtoient Guillaume le Conquérant d’un côté, tandis que la fête des morts est juste à côté du charreada (surtout nommé charrería en français, un sport proche du rodéo).

Donc oui, il y a des clichés, mais j’ai l’impression que le magazine ne repose pas que sur ça et que l’on peut vraiment offrir une vision intéressante d’une région du monde à son enfant.

extrait magazine touk touk mexique

Mon avis critique sur Touk Touk magazine

Tout d’abord, sur les éléments les plus visibles, je dois dire que Touk Touk est un beau magazine. Il est imprimé en France, avec des encres végétales. Il tient bien en main, les pages sont assez épaisses et solides pour être feuilletées par des jeunes enfants.

La quatrième de couverture sert de sommaire et vu le nombre de pages, je trouve ça agréable en tant que parent. On retrouve de suite une page précise.
C’est un magazine que l’on ne lit pas en une seule fois, mais qui permet d’occuper plusieurs soirées lectures avant de tout reprendre encore et encore au gré des demandes des enfants. Il en va de même pour les jeux, normalement cela devrait occuper l’enfant plusieurs fois et je trouve que c’est agréable en raison de son prix (justifié par rapport à la démarche globale mais effectivement plus élevé que ce dont on a l’habitude).

Les petits plus que je trouve sympas :
– l’une des histoires est disponible en version audio sur le site du magazine ;
– d’autres recettes sont proposées en ligne ;
– il y a une vraie et belle unité graphique sur l’ensemble, réunissant plutôt que séparant les deux régions présentées,
– un podcast (à découvrir ici) permet d’avoir encore plus d’histoires.

Ce que je regrette, car tout n’est jamais parfait :
C’est un magazine très blanc. Tous les enfants français sont blancs, c’est à dire à la peau claire. Les Mexicains ont la peau à peine bronzée. Je trouve dommage que la diversité que l’on trouve en France ne soit absolument pas représentée dans les pages de ce magazine qui devrait concerner tous les enfants.

De plus, j’aurais apprécié également que certains monuments célèbres (aussi bien en Normandie qu’au Mexique) soit en photo et non simplement en dessin. Je trouve que c’est plus marquant de voir que ça existe en vrai.

Les plusavantages

Les moinsInconvénients

  • Nombreuses histoires
  • Comprend des autocollants
  • Encart pour les parents
  • Deux régions à chaque fois
  • Aucune diversité des personnages
  • Très peu de photos, surtout des dessins

Conclusion

Il y a plusieurs magazines qui m’ont séduite pour les années maternelles, mais je dois dire qu’ils ne sont pas nombreux. Ainsi je n’achetais que Kolala (sur les animaux, à partir de 2 ans), Olalar (sur l’art) et très ponctuellement un Youpi quand le thème nous intéressait.
Touk Touk répond à la majorité de mes exigences et c’est donc un magazine que j’aurai eu plaisir à acheter pour ma fille et que je vous conseille de découvrir par vous-même !

avis Touk touk magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *