Mon avis sur Mes petites histoires Montessori

Si le terme Montessori est à la mode, ce n’est pas ce qui m’a initialement attiré vers cette série intitulée Mes petites histoires Montessori. J’ai d’abord été séduite par les dessins de Roberta Rocchi ainsi que par les thèmes abordés. Nine n’avait alors que 4 ans. Nous les avons toujours à la maison, à portée de main, maintenant qu’elle a presque 8 ans, et elle a beaucoup de plaisir à les lire toute seule, voir même à tester certaines des activités proposées en double page de fin.

Présentation mes petites histoires Montessori

Présentation de la collection Mes petites histoires Montessori

Cette série écrite par Eve Herrmann met en scène deux petites filles, deux sœurs : Liv et Emy. Ma fille les adore et je partage son enthousiasme.

Chaque album présente une situation de la vie quotidienne, la frustration de ne pas pouvoir remettre les robes de l’année précédente, le sauvetage d’un oiseau dans le jardin, la préparation de petits pains pour accueillir les copains. Il n’y a pas d’histoires extraordinaires, pas de rythme trépidant, pas d’humour potache. Et tant mieux ! Ce sont des tranches de vie poétique.

Il y a toujours en double page de fin, une explication, une activité ou une recette à tester.

Extrait album d'Eve Herrmann

mes petites histoires Montessori extrait

Notre avis sur les albums d’Eve Herrmann

Ce que préfère systématiquement Nine est la double page qui conclut la lecture. En lien avec chaque histoire, une activité est proposée. Il peut s’agir d’un projecteur de constellation, d’une recette de pain ou d’une table d’exposition pour les trésors de la nature. L’ambiance est inspirée de la pédagogie Montessori mais on ne nous l’impose pas. Chaque album peut convenir à n’importe quelle famille.

De mon côté j’aime la douceur des textes, l’ambiance quotidienne. Les petites filles ne sont pas des modèles de perfection, elles sont au contraire très réalistes, pleine de vie et d’émotions, de questions et d’envies.

Mon livre préféré est La nuit étoilée, celui de ma fille est L’oiseau blessé.

extrait mes petites histoires montessori

Un livre en cursif

Je le signale car si l’écriture cursive est imposée à l’école, il est relativement difficile de trouver des livres écrits en cursif. C’est le cas ici. Le texte est intégralement en cursif, sauf les explications de l’activité de fin. Il y a très peu de lignes par doubles pages. Cela semble donc parfait pour un enfant de fin de CP qui a encore besoin de prendre confiance en lui.

En effet, toutes nos autres suggestions de lecture pour le CP sont écrites en script.

Pour aller plus loin

Eve Herrmann est également blogueuse (quoiqu’elle publie peu), rédactrice au sein de la communauté Wild+Free et autrice du livre Grandir librement que j’ai vraiment beaucoup aimé.

Par ailleurs, si vous aimez lire et parler de livres, découvrez comment il est possible de créer un club lecture. Ou alors poursuivez votre découverte du matériel Montessori par Nathan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *