Mon avis sur Fleurs d’encre

Quand on cherche quel manuel de français acheter pour faire l’instruction en famille (IEF) d’un collégien, le titre qui revient le plus souvent est Fleurs d’encre. Je le sais bien car c’est le conseil que j’ai reçu quand j’ai posé la question pour le niveau 6e de ma fille (il y a deux ans). J’ai été surprise de relire la même chose il y a quelques jours à l’intention d’un autre parent qui cherchait pour le niveau 5e. D’un autre côté, moi-même, après un écart, j’ai décidé de retourner vers cette collection pour le niveau 4e…

Sauf que de ma propre expérience, j’ai constaté que les avis enthousiastes sur Fleurs d’encre sont en général peu étayés. On ne sait pas pourquoi ça plaît et même si on peut le feuilleter en ligne, il est difficile dans ces conditions de bien voir pour acheter celui-ci plutôt qu’un autre.
Alors c’est parti pour une présentation critique de cette collection chez Hachette Éducation.

PublicCollégien
UtilisationIEF ou en établissement scolaire
Compétence du socle communComprendre et s’exprimer à l’oral, lire, écrire, comprendre le fonctionnement de la langue, acquérir des élément de culture littéraire et artistique
Type de pédagogieNon concerné
Prix26,90€ – commander maintenant

Présentation de la collection Fleurs d’encre

Sur le principe, ce sont des manuels par une maison d’édition sérieuse, qui s’appuie donc sur les programmes au fil de leurs changements.
La première partie (environ les 3/4 soit quasiment 300 pages) repose sur de l’étude de textes. Le découpage est fait selon les grands thèmes du programme officiel, puis à l’intérieur de chacun on a deux ou trois chapitres. Le dernier quart est dédié à l’étude de la langue avec trois parties : le mot, la phrase, le texte.
À noter tout de même que chaque chapitre côté étude de textes se termine par une double page « pratiquer l’écrit » qui comprend des activités ciblées sur la langue.

Seul hic : le livre du professeur avec les corrections n’est disponible qu’en version numérique et via le site Hachette Éducation (c’est-à-dire réservé aux enseignants).

Côté lecture guidée d’œuvres intégrales, des propositions sont faites à chaque thème, mais c’est assez succinct. Dans les manuels de 6e, 5e et 4e (de 2021 ou 2023), deux chapitres sont dédiés à des œuvres intégrales mais il n’y a rien dans le manuel de 3e. Ça peut suffire pour certains. Pour d’autres familles, il peut être nécessaire de compléter avec des livres comprenant directement les questions.

extrait manuel Fleurs d'encre 4e
Une double page dédiée à l’étude d’un texte (niveau 4e)
Présentation et avis de Fleurs d'encre collège
Extrait d’une page d’étude de la langue dans Fleurs d’encre 4e

Pourquoi Fleurs d’encre est si recommandé par les familles IEF ?

Je vous donne mon avis personnel juste après. Pour commencer, voici ce que les familles qui conseillent ce manuel de français écrivent à son sujet sur les réseaux sociaux :

Joli, donne envie.

Il y a un programme clair avec une logique dans la continuité.

Ça comprend la littérature et l’étude de la langue, le guide pédagogique est clair concis, les œuvres proposées à la lecture sont sympas et il y a du choix. Tout est clair et progressif.

Mon avis sur Fleurs d’encre – Avis perso mais critique

Comme je le disais, pour notre matériel IEF 6e nous avions Fleurs d’encre mais en 5e, on m’a donné Sillages de chez Bordas, alors nous l’avons utilisé pour tout le niveau.

Sur de très nombreux aspects, Sillages, correspond bien plus à mon approche pédagogique. L’étude de la langue est bien mieux intégrée aux thèmes et donc aux textes. Cela permet de travailler deux aspects du français dans un même bloc de sens. Le sommaire est bien plus pratique à utiliser. Sobre et efficace. Il y a aussi peu de femmes (autrices ou artistes) dans l’un et l’autre. Par contre seul Sillages propose véritablement et régulièrement de l’histoire de l’art avec des œuvres très diverses.

Extrait manuel Sillages 5e
Pour comparaison avec la photographie en début d’article, voici une double page du manuel Sillages, niveau 5e

Comparaison de la mise en page de deux sommaires de manuels de français

Mais alors pourquoi ne continuons-nous pas avec cette collection ?
Uniquement à cause de la mise en page ! C’est terrible mais l’étude d’un texte n’étant pas la matière préférée de ma fille (ni la mienne, dans son approche « Éducation Nationale »), si on n’a pas envie d’ouvrir le manuel, si on ne trouve pas facilement ce que l’on cherche, alors on ne s’en sort pas.

Fleurs d’encre se distingue par une mise en page très sobre et aérée. Il y a peu de couleurs, rien n’entoure le texte. Cela facilite la lecture et l’étude pour les jeunes avec un trouble de l’apprentissage dys mais aussi ceux qui ont un trouble de l’hyperactivité.

Bon en vrai, si c’était le seul intérêt, je ne l’aurai pas repris.
Déjà, il est moins cher que de nombreux manuels (oui oui, allez jeter un œil prix de Fleurs d’encre).
J’apprécie aussi la variété des textes, on fait parfois de grands écarts artistiques et je trouve ça particulièrement stimulant. Chaque thème possède une double page intitulée « Le cercle des critiques littéraires » avec une sélection de romans pour aller plus loin. À chaque fois je valide totalement les textes que j’ai déjà lus et j’ai envie d’en lire plusieurs autres.

Côté présence des femmes, il y a encore un sérieux progrès à faire et surtout c’est inégal d’un manuel à l’autre. Celui de 4e propose plusieurs textes écrits par des femmes. À côté de ça, pour parler de racisme, il y a deux textes par des hommes blancs et une peinture par… un homme blanc.
En 3e, il y a le texte de Camara Laye (un homme noir d’Afrique de l’Ouest) mais il fait suite à un extrait de Karen Blixen dont l’objectif est de montrer le romantisme de la vie en Afrique, sans aucune mise en contexte de la démarche coloniale.

C’est un bon rappel que pour tous les manuels, il faut garder son esprit critique et ne pas considérer que puisqu’il est beau et bien, il est parfait !

Les propositions de lecture dans Fleurs d'encre

Les plusavantages

Les moinsInconvénients

  • Mise en page aérée
  • Textes variés
  • 1/4 dédié à l’étude de la langue
  • Prix correct pour un manuel
  • Très peu d’histoire de l’art
  • Difficile d’obtenir le livre du prof
  • Sommaire « brouillon »

Conclusion

Un manuel reste un manuel. Son objectif est de répondre au programme officiel alors qu’en instruction en famille nous n’y sommes pas tenus. D’ailleurs c’est pourquoi je ne donne pas d’années d’éditions précise. Il existe une version publiée en 2021 ou 2023 (suivant l’année scolaire concernée) mais tous les manuels de 2016, que l’on peut trouver moins chers conviennent aussi très bien.
Fleurs d’encre est une collection attrayante mais elle n’est pas parfaite. J’espère que les différentes photos vont vous aider à faire le meilleur choix pour votre enfant (et non pour faire comme les autres ou pire, pour plaire à l’inspecteur).

5 réponses sur “Mon avis sur Fleurs d’encre”

  1. Coucou!

    Merci pour ce récap !

    As tu pense à demandé l’accès aux ressources a la maison d’édition en fournissant un justificatif IEF ?

    1. Je sais que certaines maisons d’édition le font, la seule fois où j’ai tenté, malgré un mail positif je n’ai jamais réussi à y avoir accès. Donc je fais sans et en général ça me va (il n’y a que pour la technologie que j’ai vraiment eu besoin de trouver le corrigé).

  2. Bonjour, merci beaucoup pour votre retour comparatif des deux ouvrages. De mon côté aussi, j’ai cherché « le » manuel idéal pouvant nous correspondre en IEF, niveau 6ème pour l’une (difficultés lecture/compréhension non détectées) et niveau 3ème pour l’autre (lectrice accomplie). J’ai pu feuilleter le manuel « Fleurs d’encre » mais aussi celui des éditions Lelivrescolaire.fr et je ne trouve pas de comparatif d’utilisateurs. Evidemment, il faudrait que la personne ait eu l’occasion de tester les deux types d’ouvrages. A tout hasard, avez-vous, vous ou l’une de vos connaissances un avis sur la question? Merci d’avance, Cordialement, Christelle

    1. Personnellement j’utilise le site Le livre scolaire en complément (plus souvent en histoire/géo) car c’est du 100% numérique (on peut commander je crois). Et là, en attendant d’avoir le manuel de 4e, nous avons utilisé la leçon sur les valeurs en contradiction du Livre scolaire.
      Si on met totalement de côté la mise en page (vu que j’ai uniquement le format numérique), je trouve les textes assez variés et il y a bien plus d’oeuvres d’art (mais elles sont parfois uniquement illustratives). Côté étude du texte, les questions de FLeurs d’encre invitent plus à creuser en profondeur. On s’intéresse aux temps des verbes, à l’utilisation d’un champ lexical plutôt qu’un autre. Le livre scolaire est plus dans la compréhension générale et l’élève doit de lui-même penser à vérifier les verbes ou le lexique pour faire une réponse construite.
      Tout dépend de là où en est votre enfant sur ce point là.
      Après, je n’ai fait qu’un chapitre que je viens de comparer avec la présentation dans Fleurs d’encre. Et j’ai prévu d’utiliser le dossier en ligne sur le Cid pour l’étude de l’oeuvre intégrale.
      Bonne réflexion entre ces deux manuels.

      1. Je vais donc peut-être m’orienter sur fleurs d’encre pour la 3ème et lelivrescolaire pour la 6ème, au vu de leurs avancements respectifs. Merci beaucoup encore pour ces précieux partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *